Problématique d’identification entre Mlle de Blois, la duchesse de Bourgogne ou Mlle de Chartre et du peintre de l’œuvre

Résolvez le mystère : qui se cache sur ce tableau ?

Portrait de jeune fille revêtue d’un manteau grand-ducal

F. de Troy ou J.-F de Troy ?, Portrait de jeune fille revêtue d'un manteau grand-ducal. Huile sur toile, 95 x 80 cm © Centre des monuments nationaux/David Bordes.

Documentation

Vue de l’emplacement du tableau au château

Vue de l'emplacement du tableau au château, 1948. Le portrait d'Elisabeth Stuart est probablement en relation avec celui placé au-dessus © Centre des monuments nationaux/David Bordes.

Œuvres en rapport

La question de l’identification du modèle est ici cruciale pour comprendre la cohérence de la constitution de la collection. Surmontant le portrait d’Elisabeth Stuart, tout laisse à penser que l’accrochage est ici signifiant, les deux œuvres n’ayant pas de rapports stylistiques entre elles. Or si le visage joufflu peut évoquer Mlle de Blois, princesse de Conti, il entretient également de grandes similitudes avec celui de Marie-Adélaïde de Savoie (1685-1712), une princesse issue de la maison de Savoie, duchesse de Bourgogne puis dauphine de France.

 

Tableau de Gobert Pierre

Gobert Pierre (1662-1744), Portrait de Mademoiselle de Conti (Mlle de Blois), vers 1700. Huile sur toile, 75, 5 x 75,5 cm. (Bayeux, musée d'art et d'histoire Baron-Gérard)

 

Tableau de Gobert Pierre

Gobert Pierre (1662-1744), Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne, représentée âgée d'environ 15 ans (1685-1714), après 1711. Huile sur toile, 122 x 107 cm (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon). © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet / Gérard Blot

 

Mais eu égard à l’accrochage pensé au château, le modèle pourrait être Élisabeth-Charlotte d’Orléans (1676-1744), « Mademoiselle de Chartres », membre de la Maison de France, et la fille de « Monsieur » duc d'Orléans et frère de Louis XIV de France, et d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, princesse Palatine (descendante d’Elisabeth Stuart) ; elle épouse le duc de Lorraine et de Bar Léopold Ier et devient, par son fils François, époux de Marie-Thérèse d'Autriche, la grand-mère de Marie-Antoinette et l’ancêtre de tous les Habsbourg-Lorraine actuels.

 

Oeuvre anonyme

Anonyme français, Elisabeth-Charlotte d'Orléans (1676-1744), dite d'abord Mademoiselle de Chartres. Huile sur toile, 122 x 83 cm. (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon). © RMN-Grand Palais (Château de Versailles)/Daniel Arnaudet/Gérard Blot

MenuFermer le menu