Portrait de Jan van Huysum

Aidez-nous à repérer les autres portraits de Jan van Huysum conservés dans les collections publiques ou privées.

D’après Arnold Boonen (1669–1729), Portrait de Jan van Huysum (1682-1749), v. 1720. Huile sur toile marouflée sur bois, 35,7 x 25,5 cm © Centre des monuments nationaux.

Description matérielle

  

Sceau au revers et revers parqueté du tableau après restauration

Documentation

Selon les archives conservés au château, le portrait serait celui de Justus Van Huysum (1659-1716), peintre de fleurs, acheté en 1882 chez Pittet, expert à Paris, par Marie Clauzel, alors veuve. Le portrait a été acheté comme autoportrait du peintre.

F. Meijer, “De Portretten van Jan van Huysum door Arnold Boonen en anderen”, in Oud Holland, 108, 1994, no. 3. p.c128-30, reproduit p. 129, fig. 4. 

S. Segal, M. Ellens and Joris Dik, The Temptation of Flora. Jan van Huysum (1682-1749), cat.exp., Delft/Houston 2006, p. 137, reproduit p. 137, fig. H1.2.

Œuvres en rapport 

Jan van Huysum (1682-1749) est un peintre néerlandais qui fait son apprentissage en famille, avec son père Justus van Hysum l’Ancien (1659-1716), peintre de fleurs et décorateur de vases, dont on connait également des peintures à sujet mythologique ainsi qu’un autoportrait. Son travail se distingue des autres peintres de fleurs à la fois par sa maîtrise technique inégalée et ses nouvelles compositions exubérantes. 

De son vivant, son œuvre est très recherchée et sa clientèle internationale, qui comprenait des membres de nombreuses dynasties européennes, paye avec empressement des prix élevés pour ses superbes natures mortes. Ses représentations de fruits et de fleurs, présentant un délicat rendu du velouté des fruits ou des pétales, sont notamment acquises par le roi de Pologne, le tsar de Russie et le Duc d’Orléans. En Angleterre, Robert Walpole (1676-1745), premier véritable Premier ministre de la Grande-Bretagne, lui assure une large publicité. À côté de sa contemporaine, la peintre de fleurs Rachel Ruysch (1664-1750), Jan van Huysum est l’un des plus grands peintres de fleurs néerlandais dont l’influence en Europe se prolonge jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Perfectionniste de réputation, recherchant la plus exacte combinaison des fleurs selon les saisons, il livre bien souvent en retard les œuvres qui lui étaient commandées, s'il n'avait pas la correcte combinaison de fleurs de saison. 

Arnold Boonen (1669-1729), actif à Amsterdam à partir de 1696, est rapidement devenu le principal portraitiste d'Amsterdam et s’est imposé naturellement pour peintre le plus grand peintre de fleurs de son temps. Jan van Gool, le biographe des peintres du XVIIIe siècle, mentionnait déjà Arnold Boonen comme l'auteur d'un portrait du célèbre peintre de natures mortes : « j'ai vu un portrait par lui de Jan van Huysum, Le phénix de Peintres de fleurs » (S. Segal, M. Ellens and Joris Dik, The Temptation of Flora. Jan van Huysum (1682-1749), p.135)

Il peint au moins quatre portraits de Jan van Huysum, considérés un temps comme des autoportraits de son père, Justus van Huysum, dont trois sont aujourd'hui connus. Deux d’entre eux sont conservés dans les collections publiques, l’un à Oxford et l’autre à Amsterdam. La version d’Aulteribe est exécutée d’après le portrait conservé à Amsterdam, mais en format réduit et simplifié : la palette du peintre a disparu et la main gauche reste suspendue dans le vide, tandis que la droite tient un dessin de fleurs.

L’achat d’un tel tableau par la famille de Pierre s’explique probablement par la passion pour la botanique, qui transparaît également par l’acquisition du rare recueil du Jardin de la Malmaison (par É.-P. Ventenat, Paris, Imprimerie de Crapelet, 1803), présentant les plantes rares rassemblées par Joséphine dans sa dernière demeure. Par ailleurs, il existe une rose appelée Van Huysum est obtenue avant 1837 par Louis Parmentier (hybride de rose gallique), qui la baptise ainsi en l’honneur du peintre de fleurs.

 

Arnold Boonen (1669–1729), Portrait de Jan van Huysum, ca. 1720. Huile sur toile, 99,2 × 84 cm (Amsterdam, Rijksmuseum) © Rijksmuseum

 

Arnold Boonen (1669–1729), Jan van Huysum, vers 1710-1729. Huile sur toile, 93 x 76 cm. (Oxford, The Ashmolean Museum of Art and Archaeology) © Ashmolean Museum, University of Oxford

Œuvre à la loupe

 

 

 

MenuFermer le menu