Pietro Testa où le puissant tragique d’un peintre influencé par Caravage

Pietro Testa (1611-1650), Allégorie du Massacre des Innocents, huile sur toile, 119,5 x 167 cm. © Benjamin Gavaudo/Centre des Monuments nationaux. [dépôt à l’Hôtel de la Marine]

Documentation

Eric Pagliano, L’atelier de l’œuvre : dessins italiens du musée Fabre, Montpellier, 2013, p.190.

Angiola Caneveri et Guilia Fusconi, Pietro Testa e la nemica fortuna : un artista filosofo (1612-1650) tra Lucca e Roma, Rome, 2014, IV.11.

Œuvres en rapport

Pietro Testa (1611-1650) est un artiste originaire Toscane, principalement connu pour son travail en tant que graveur et dessinateur, mais qui connaît également une modeste carrière en tant que peintre d’histoire. Il fréquente ainsi à Rome l’atelier de Pierre de Cortone, dont il est rapidement exclu. Il ne connaît pas le succès dans le domaine de la peinture, en dépit du développement d’une manière propre fondée sur l’influence du Caravage et du Dominiquin, tout en rejetant l’imitation servile de la nature qu’il reprochait aux caravagesques.

Il traite de sujets classiques issus de la mythologie gréco-romaine et de l’histoire, tout comme son ami le peintre français Nicolas Poussin. A la différence de ce dernier, les œuvres de Testa sont souvent empruntes d’une atmosphère tragique, accentuée par l’usage quasi-systématique de scènes nocturnes.

La toile du château d’Aulteribe est une variation, de format quasi-identique à L’allégorie du Massacre des Innocents conservée à la Galerie Spada de Rome. Les deux œuvres ne divergent que par la représentation plus sommaire de la fuite du Christ et de ses parents à l’arrière-plan au sein de la version d’Aulteribe. Ces dernières peuvent laisser penser qu’il s’agit d’une version autographe. Cette hypothèse est soutenue par Eric Pagliano, alors que Angiola Caneveri et Guilia Fusconi n’y voient qu’une bonne copie du XVIIe siècle.

 

Pietro Testa (1611-1650), Allégorie du Massacre des Innocents, huile sur toile, 123,5 x 173,5 cm, Rome, Galerie Spada. © Wikipedia.

 

Pietro Testa (1611-1650), Triomphe de Galatée, huile sur toile, Lucques, Palazzo Mansi. © Wikipedia.

Œuvre à la loupe

 

 

MenuFermer le menu