Femme en vestale

Portrait de femme en vestale d’après Louis-Michel Van Loo

Ecole française XVIIIe, d’après Louis-Michel Van Loo (1707-1771), Portrait de femme en vestale. Huile sur toile, 128 x 109 cm. Château d’Aulteribe © Centre des monuments nationaux

Documentation

Letters from Liselotte : Elisabeth Charlotte, Princess Palatine and Duchess of Orleans, « Madame » (1652-1722), éd. M. Kroll, Londres, Gollancz, 1970.

Inventaire estimatif de 1954, p. 10.

Œuvres en rapport 

Les inventaires du Centre des monuments nationaux mentionne l’œuvre comme représentant Louise Adélaïde d’Orléans (1698-1743), deuxième fille de Philippe d'Orléans et de Françoise Marie de Bourbon, fille légitimée de Louis XIV de France et sa maîtresse, Madame de Montespan. 

Sa grand-mère paternelle, Elizabeth Charlotte du Palatinat, l’a dépeint ainsi : « [Elle est] bien faite et est la plus belle de mes petites-filles. Elle a une peau fine, un teint superbe, des dents très blanches, de bons yeux et une forme irréprochable. Ses mains sont extrêmement délicates, le rouge et le blanc se mêlent magnifiquement et naturellement à sa peau. Je n’ai jamais vu de dents plus fines ; ils sont comme une rangée de perles. » (Lettres de Liselotte : Elizabeth-Charlotte, princesse palatine et duchesse d'Orléans). Refusant de se marier, Louise Adélaïde d'Orléans entre au couvent. C'est le 31 mars 1717 qu’elle prend officiellement le voile ; la cérémonie s'est déroulée devant ses parents. Louise Adélaïde d'Orléans, succédant à Agnès III Charlotte de Villars, est nommé abbesse de Chelles en 1719.

Cette identification proposée par le propriétaire du château dans l’inventaire de 1952, lors de la cession du château à l’état, n’est cependant pas sans poser quelques problèmes au regard notamment du portrait conservé au château de Versailles, qui présente un visage très différent et une jeune femme brune. Le portrait peint par Pierre Gobert (1662-1744) alors qu’elle a pris le voile, passé en vente publique en 2015, présente quant à lui des similitudes avec celui de Versailles, mais non avec celui d’Aulteribe.

En revanche, le Portrait de femme en vestale, de 1776, attribué à Louis-Michel van Loo (1707-1771), et passé en vente publique en 1993, présente des similitudes frappantes, tant sur le plan de la pose, des détails vestimentaires, de l’exécution que du format ovale. Bien entendu, Louis-Michel van Loo n’est pas le seul à peindre des portraits de femmes de vestale. François-Adrien Grasognon Latinville (c. 1795-1774) en a également peint, mais leur aspect est bien éloigné du tableau conservé à Aulteribe. Il s’agit donc très vraisemblablement d’une copie d’après Louis-Michel van Loo, dont l’exécution demeure plus sommaire.

 

Anonyme XVIIIe siècle, Portrait de Louise-Adélaïde d'Orléans, abbesse de Chelles, 1717-1718. Huile sur toile, 116 x 70 cm. Versailles, château © Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / image château de Versailles

 

Pierre Gobert (1662-1744), Louise-Adélaïde d'Orléans, Soeur Bathilde, Abesse de Chelles. Huile sur toile, 129 x 93 cm. Vente Sotheby's, Paris, 30.09.2015 © Artprice

 

Louis-Michel van Loo (1707-1771), Portrait de femme en vestale, 1776. Huile sur toile, 61,5 x 50 cm. Vente Paris, Chayette-Calmels 17.12.1993 © Artprice

 

Attribué à François-Adrien Grasognon Latinville (c.1795-1774), Portrait de jeune femme en vestale, Huile sur toile, 69 x 54,5 cm. Vente Aguttes 24.11.2014 © Artprice

Œuvre à la loupe

 

 

MenuFermer le menu