Philippe Ier, Philippe II d'Orléans ou Henri Jules de Bourbon, duc d'Enghien ?

Ce portrait est-il celui de Philippe Ier, Philippe II d'Orléans ou Henri Jules de Bourbon, duc d'Enghien ?

Anonyme du XVIIe siècle, Portrait d'homme en armure. Huile sur toile, 77,5 x 62 cm. © Centre des monuments nationaux

Description matérielle

Œuvre rentoilée, préparation rose visible.

Documentation

Emplacement du tableau en 1948 et son pendant © Centre des monuments nationaux

L'inventaire de 1952 mentionne un Charles d'Orléans peint par Rigaud, ce dernier ayant en réalité portraituré Philippe I (1640-1701) ainsi que Philippe II d'Orléans (1674-1723), mais non Charles d'Orléans.

Œuvres en rapport

Ce portrait d'homme en armure est peut-être à mettre en relation avec les deux portraits féminins présentant des figures importantes de la noblesse française. Elisabeth Stuart, figurée dans le tableau accroché comme son pendant, est la grand-mère d'Élisabeth-Charlotte de Bavière, épouse de Philippe de France, duc d'Orléans, frère unique de Louis XIV de France, qui sera elle-même mère de Philippe II, duc d'Orléans, régent de France.

Cependant, on reconnaît peu le caractéristique nez du frère de Louis XIV, du moins tel qu'il a été immortalisé par le peintre Pierre Mignard (1612-1695). En revanche, le style du jabot et de l'armure est très proche d'une estampe représentant Philippe d'Orléans I, et situe bien ce tableau dans les mêmes années. On peut également deviner sur l'épaule droite de l'armure la même fleur de lys martelée.

Par ailleurs, le portrait de Philippe II d'Orléans dans sa jeunesse, exécuté par Hyacinthe Rigaud, semble plus proche du portrait d'Aulteribe, et aurait pu être utilement comparé au portrait de Philippe Ier d'Orléans (1640-1701) du même Rigaud. Il reste malheureusement à ce jour non localisé.

 

Anonyme français, Philippe de France (1640-1701), frère de Louis XIV, duc d'Orléans. Estampe, 43,5 x 35 cm. (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon) © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

 

Atelier de Mignard Pierre (1612-1695), Philippe de France, duc d'Orléans, frère de Louis XIV dit Monsieur. Huile sur toile, 73 x 58 cm. (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon) © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

 

Rigaud Hyacinthe (1659-1743) (d'après), Philippe d'Orléans, plus tard Régent de France. Huile sur toile, 129 x 97 cm. (Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon) © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / image RMN-GP

Enfin, selon Raphaël Masson, le portrait pourrait être celui de Henri Jules de Bourbon duc d'Enghien, dont les traits suaves semblent en effet davantage correspondre à ceux du portrait conservé à Aulteribe. Quoiqu'il en soit, et comme la collection dans son ensemble le montre, ce sont des portraits de la famille d'Orléans qui sont massivement présent. Il est donc probable, au regard de l'accrochage, que le portrait soit au moins acheté comme celui de Philippe Ier d'Orléans.

 

Nanteuil Robert (1623-1678), Henri Jules de Bourbon duc d'Enghien, 1661. Estampe, 33 x 25,7 cm. (Chantilly, musée Condé) © RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / image RMN-GP

Selon Guillaume Kientz, le portrait est peut-être peint par Ferdinand Elle le jeune (1648-1717) ou Claude Levebvre (1632-1675).

Œuvre à la loupe :

 

 

 

MenuFermer le menu