Art & Architecture

article | Temps de Lecture3 min

Portrait de George Onslow à Chalendrat par Charles de Novion

Découvrez comment le peintre, violoncelliste à ses heures, rend hommage à son ami.

Présentation de l'oeuvre

Charles de Novion (1792-1861), Portrait de George Onslow à Chalendrat, 1824. Huile sur toile, 40 x 31 cm. Sermentizon, Château d’Aulteribe (Sementizon)

© Hervé Lewandowski / CMN

 

Dédicataire d’un Quintette à cordes de George Onslow en 1823, Charles de Novion (1792-1861), violoncelliste à ses heures, expose ce tableau au Salon de 1824. Les deux artistes se témoignent ainsi mutuellement un hommage, le premier offrant à son confrère une œuvre de peinture et le second la dédicace d’une œuvre de musique.

Pourtant, la carrière de Charles de Novion est essentiellement militaire. Blessé en 1812, il reste sans affectation jusqu’au retour des Bourbons et profite sans doute de ces deux années pour se consacrer à la peinture. A la Restauration, Novion est lieutenant dans les gardes du corps du Roi. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur en 1815. Il est possible qu’il ait connu les frères de George Onslow (Maurice, Auguste et Arthur) qui menaient, à cette même époque, une carrière militaire dans les gardes du corps du Roi.

De nouveau en disponibilité à partir de 1816, Charles de Novion complète sa formation de peintre, peut-être dans l’atelier de Gros. En 1819, il est aide-de-camp du gouverneur des Invalides et c’est cette même année qu’il peint d’après nature La Toilette d’un invalide, œuvre exposée au Salon cette même année, et qui lui rapporte une médaille d’encouragement. Il expose encore deux scènes d’intérieur au Salon de 1822, cinq paysages orientalistes (Entrée du défilé de Pancorbo par Ameyugo ; Tariffa, près du détroit en venant d’Afrique ; Le port et la rade de Tanger, Le château du pacha de Tanger, pris en allant au cap Spartel) ainsi que L’Intérieur du salon de M. Georges Onslow à Chalandrat en 1824. Sa carrière d’artiste s’arrête par la suite au profit de sa destinée militaire.

Oeuvre à la loupe

Pour aller plus loin

Dictionnaire des artistes de l’école française au XIX° siècle de Charles Gabet, 1834.

Autrice de la notice

morwena.jpg

Morwena Joly-Parvex

Conservatrice du patrimoine

Le dossier thématique

La collection de peintures

Dossier | 85 contenus

test.jpg